Communiqué de l’université foraine

Une action de Notre atelier commun (NAC)

Au cours de ses deux années d’existence, l’université foraine de Rennes a démontré qu'il était possible de faire émerger un projet impensé en mettant en œuvre des pratiques expérimentales réinterrogeant les processus de décision politiques et techniques traditionnels.

Un équipement public d'un genre nouveau s'est défini « en marchant » pour devenir « l'Hospitalité ».

Une cohabitation a été possible au sein d'une même entité architecturale et patrimoniale entre un équipement d’utilité publique (centre de soin dentaire) et des espaces non programmés et appropriables par tous.

Les nombreuses institutions, associations ou personnes privées qui ont pu tenir dans ce bâtiment des activités qui ne pouvaient trouver leur place dans le cadre figé des lieux existants ont démontré le besoin important auquel a répondu Pasteur tout au long de son occupation.

Aujourd'hui, nous pouvons dire que l'université foraine a répondu à la commande de la ville de Rennes et de Rennes Métropole. Elle arrive donc à son terme.

Rappel de la commande passée en décembre 2012 :

L'université foraine se propose d'intervenir à Rennes sur des sites inoccupés, sans programme prédéfini, et de faire émerger un projet par la participation, l'ouverture au public, en travaillant sur l'appropriation. Rassemblant des savoirs académiques, abstraits, et des savoirs concrets, des savoirs faire, des professionnels reconnus et des usagers potentiels, elle souhaite conduire une démarche expérimentale et innovante en vue d'une occupation éphémère, limitées dans le temps, du site « Moulin d'Apigné » situé en périphérie dans un environnement naturel, et du bâtiment « Pasteur », ancien équipement universitaire en plein centre ville.

Lors du comité de pilotage du 6 novembre dernier, la ville de Rennes et Rennes Métropole ont affirmé leur volonté de s'appuyer sur cette démarche expérimentale, de la porter politiquement et d'innover dans le mode de production de ce nouvel équipement public et citoyen.

En implantant une école après le départ du centre de soin dentaire, la ville et la métropole pérennisent la vocation historique de Pasteur, qui a toujours été dévolu à l'enseignement.

Elles revendiquent simultanément la poursuite de l'expérience en cours dans le reste du bâtiment tout en cherchant les formes techniques et juridiques les plus adaptées à cet équipement d'un genre nouveau.

L'université foraine, dont la mission va se poursuivre jusqu'à fin décembre, assistera les collectivités dans cette tache avant de s'effacer pour laisser la place à une nouvelle entité, sans rupture dans les activités en cours ou programmées dans les locaux de l'Hospitalité.

Notre atelier commun (NAC), le 10 novembre 2014

!COMMUNIQUE DE L UNIVERSITE FORAINE!